Une mouette à Paris

Eh oui... il y a des mouettes à Paris

20 août 2007

Once upon a time // 11. Une saleté de mail

A la mi-janvier, j'ai 5 chapitres de prêts. Relus et corrigés. Et dont je n'ai pas à rougir (à ce qui me semble en tout cas). Je les envoie donc à Aurélie, mon éditrice, afin qu'elle puisse s'assurer que je ne pars pas dans une direction naze et lui montrer (ou non) qu'elle a eu raison de parier sur moi. Après tout, mon projet est aussi SON projet. Peut-être davantage le sien que le mien, même. C'est donc la moindre des choses de la tenir un peu au courant de l'avancement du chmilblic.

Mais pas de bol, deux semaines plus tard, elle ne m'a toujours pas donné de réponse. Je suis mortifiée et certaine, évidemment, qu'il y a une tuile. Mon hypothèse la plus réaliste est qu'elle a trouvé ça nul et qu'elle va m'appeler pour me dire qu'on arrête tout, que ça ne marchera jamais...

Alors le 25 janvier, lorsque le nom d'Aurélie s'affiche sur mon portable. Mon coeur s'arrête de battre : pourquoi m'appelle-t-elle ? D'habitude, elle envoie des mails... il y a un souci, c'est obligé. Et puis dans cette saleté de cabine d'essayage (je suis au bon marché), ça ne capte pas. Impossible de décrocher. Je suis forcée d'attendre d'être hors du magasin pour écouter son message. Fausse alerte: elle veut juste s'avoir si je souhaite signer de mon vrai nom ou bien d'un nom d'emprunt. Je ne sais pas trop, encore mais je rappelle, tout de même un peu fébrile pour lui demander ce qu'elle pense de mes premiers chapitres et que j'avoue, là, je stresse un peu... Surprise, elle me répond qu'elle ne les a pas reçus. Problèmes de messagerie.

10 jours d'angoisse pour une saleté de bug informatique!

Posté par cachemireetsoie à 12:02 - Once upon a time... - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire